Confiance digitale

Ce n’est pas un vain mot

Ce qui n’est pas négociable pour un eCitoyen, c’est sa sécurité numérique, et la confiance absolue qu’il doit avoir avec un interlocuteur afin de pouvoir faire quelque chose avec lui.

C’est au prix d’une identité digitale forte que la confiance digitale, peut faire son lit dans notre quotidien, pour profiter pleinement et simplement de tous les services publics utiles. Il est alors possible de faire énormément de choses, en particulier, créer de la valeur, demander une aide, un droit, exprimer sa voix, se soigner, ou s’amuser avec l’assurance absolue que votre interlocuteur ne se camoufle pas à des fins malhonnêtes dans le réseau …

En fait, le socle de l’identification et de l’échange des données, permettant de coopérer en toute confiance, n’est qu’un moyen, et surtout pas une fin. A l’image de l’urbanisme des villes, la French-Road n’est que la fondation, le roc sur lequel on peut bâtir des maisons, des piscines, des trains, des gratte-ciels. La vraie finalité est donc ce que l’on en fera.

Ce booster d’activité est de nature à réduire le chômage, créer des vocations, corréler des informations à forte valeur ajoutée (c’est-à-dire prisées sur un marché pour un usage propre ), créer de nouveaux leviers économiques, et enfin réconcilier le eCitoyen avec un eGouvenement qui aura bien compris l’intérêt supérieur de « ses clients, eCitoyens », tout en garantissant la connaissance à tout instant de qui accède et utilise ses données avec son autorisation explicite.